"Nous oeuvrons pour une plus juste représentation des citoyens au conseil municipal."

L’équipe Suresnes Souffle Jeune

Ismail ICHAOUI

candidat en tête de liste

29 ans, né à l’hôpital Foch à Suresnes, enfant de la Cité des Chênes, il effectue toute sa scolarité à Suresnes (école des Cottages, collège Émile Zola et lycée Paul Langevin). Aujourd’hui, il est éducateur sportif et préparateur physique depuis 6 ans, et pratique sa discipline en profession libérale depuis 3 ans. Ancien Conseiller des Jeunes de Suresnes et Ancien Conseiller Régional des Jeunes d’Ile-de-France, il est très investi dans la vie citoyenne et associative ainsi qu’auprès de la jeunesse. Il souhaite que les citoyens suresnois deviennent ACTEURS et PARTICIPENT davantage à la prise de décision. Il souhaite également sensibiliser la Jeunesse Suresnoise à l’engagement citoyen.

Rym Khaouti

26 ans

Candidate

Née à l’hôpital Foch, elle grandit aux Cités Unies (quartier Centre Ville) et effectue toute sa scolarité à Suresnes (école Jules Ferry, collège Émile Zola et lycée Paul Langevin). Après des études de droit et un master en droit des collectivités territoriales et politiques publiques, elle est juriste en contrats publics dans une commune des Hauts-de-Seine depuis 2 ans. Ancienne membre du Conseil des Jeunes, elle s’investit dans la vie citoyenne locale en étant aujourd’hui membre du conseil économique social et environnemental de Suresnes et du Conseil Consultatif de Quartier Centre Ville. Pour elle, il est essentiel que les citoyens suresnois soient mieux informés sur le fonctionnement municipal pour pouvoir participer davantage au débat public.

Thibaut Aldrin

27 ans

Candidat

Né à Suresnes, il y effectue l’ensemble de sa scolarité (école des Cottages, collège Emile Zola, lycée Paul Langevin) avant de faire un Master en anthropologie à l’université de Nanterre. Aujourd’hui libraire, Thibaut s’est engagé dans la vie associative, notamment auprès du Genepi (organisation par des étudiants d’ateliers avec les détenus de la prison de Nanterre) mais aussi de l’Armée du Salut qui organise tous les matins une distribution de petits-déjeuners pour les sans-abri Porte d’Aubervilliers. Témoin de mouvements tels que Nuit Debout ou les gilets jaunes, il cherche désormais à s’investir pour Suresnes afin de sensibiliser ses concitoyennes et concitoyens à la chose publique. Pour lui, il est important de mobiliser les ressources de la ville pour celles et ceux qui en ont besoin.

Swanilda Aubineau

26 ans

Candidate

Swanilda habite le quartier Liberté depuis ses 3 ans, où elle y effectue la totalité de sa scolarité (école des Cottages, collège Emile Zola, lycée Paul Langevin). Aujourd’hui musicienne de formation, la situation écologique fait partie de ses préoccupations majeures. Son engagement s’exprime par son investissement pour le Tichodrome (centre de sauvegarde de la faune sauvage en Isère) sous forme de missions de bénévolat ou de soutien financier ; ou par le changement progressif de ses habitudes quotidiennes vers un meilleur respect de la nature et une réduction de son impact sur la planète. Convaincue que beaucoup de choses peuvent être mises en place à l’échelle locale, elle souhaite avant tout informer les personnes des alternatives simples et à la portée de tous, et partager son expérience en terme de démarche éco-responsable.

Maxime Chevallier

23 ans

Candidat

Suresnois depuis la naissance, il réalise toute sa scolarité à Suresnes (école des Cottages, collège Emile Zola, lycée Paul Langevin). Diplômé d’un master 2 en finances en école de commerce, et d’un diplôme étudiant-entrepreneur en école d’ingénieur, il a monté son entreprise à la fin de ses études dans le transport d’enfants. Très attaché à Suresnes, il souhaite s’y investir pour préparer le présent et le futur de la ville

Jessica Ohayon

25 ans

Candidate

Suresnoise de toujours, elle effectue la majeure partie de sa scolarité à Suresnes (école Berty Albrecht, collège Jean Macé). Au lycée, elle intègre le Conseil des Jeunes de Suresnes puis rejoint le syndicalisme étudiant à l’université. Après un master en science politique, elle travaille désormais dans une association féministe. Elle s’engage maintenant à Suresnes pour recréer du lien entre les citoyens & citoyennes mais également avec les instances de prise de décision. Elle espère pouvoir inciter les Suresnois et Suresnoises à devenir acteurs de leur ville.